13 août 2012

Sans planning

J'aime bien ce sentiment, se lever avec le sentiment de plénitude et la satisfaction de savoir qu'aujourd'hui il n'y a rien à faire. On se tourne légèrement et on regarde dehors le soleil déjà brûlant; on s'étire, on laisse l'air caresser la peau mise à nue par la chute d'une couette légère. Encore un peu brumeux on se lève lentement et on s'avance dans ce brouillard magique vers la cafetière, libre chaîne qui nous relie à la terre. Et puis on regarde ses mails en buvant tranquillement son café, on s 'amuse des états d'âme... [Lire la suite]
Posté par Pr Nofrulking à 13:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 août 2012

Teaser

Quelque part. Quelque part, au bord d’un lac, alors que les plaisanciers se baignent sans soucis, la tête dans leurs vacances, un petit coin plus tranquille voit apparaître un étrange phénomène : l’eau se met à buller, comme si…Comme si un être sortait en soufflant l’air embrasé trop longtemps contenu dans sa poitrine. Les bulles s’épaississent, grossissent, on a maintenant l’impression que c’est un véritable bouillon de culture qui se développe sous la surface, des remous énormes et brûlants font se mouvoir la faune aquatique... [Lire la suite]
Posté par Pr Nofrulking à 04:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2012

Une semaine.

Vous m’aviez dit combien ça avait été dur lorsque j’étais parti quelques jours et que vous ne m’aviez pas vu d’une presque semaine. Je vous avais compris et nous avions alors pensé que ce serait peut être mieux si l’expérience n’était pas renouvelée immédiatement, sans savoir que le sort devait déjà rire sous cape puisque quelques jours ensuite, vous appreniez que vous devriez partir également. Une semaine sans vous voir, vous sentir et vous toucher. Une semaine avec seulement une voix légèrement métallisée qui intervient parfois,... [Lire la suite]
Posté par Pr Nofrulking à 04:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2012

Voyage voyage...

J’ai eu cette folle envie, alors que mes jours de repos se profilent à l’horizon, de prendre ma voiture et d’avaler l’asphalte brûlant d’une fin de nuit, pour rejoindre votre camp de vacance, m’avancer vers votre gîte et attendre votre réveil, pour vous serrer très fort, vous embrasser en silence et garder votre corps encore chaud de ses rêves contre moi, longuement. Malheureusement, ce rêve n’est pas réalisable suite aux aléas que nous connaissons et je doute fort que le reste de la journée vous soit propice si on venait à vous... [Lire la suite]
Posté par Pr Nofrulking à 04:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]