17 août 2012

Et changement d'image.

Il y eut des aléas, des sourires, des tracas, des ennuis, des problèmes, de ceux qui font râler, de ceux qui nécessitent de la patience et du calme, de ceux qui prennent la tête et de ceux qui donnent envie d’envoyer en l’air tout ce qui vous passe par les mains, histoire que ça rejoignent les étoiles très haut, loin et qu’on puisse tranquillement avancer sans que plus rien ne vienne se mettre en travers de son chemin.
Je suppose que des oreilles ont vrillé ce soir, que des tympans ont failli terminer leur vie, que des coups furent évités et que les colères de ces personnes harassées ou enivrées ont été plus que correctement négociées puisqu’au final tout rentra dans l’ordre et la paix, que les machines sont en place, et que mes subordonnés n’ont pas eu à pâtir des colères imbéciles de ceux qui les submergeaient de leur haine alors qu'ils ne cherchaient qu'à alléger des situations compliquées.

Une nuit prenante pour une fois, où on ne s’ennuya pas et où, mon premier message écrit, j’ai du abandonner l’ordinateur pour retourner à mon poste de maître de cérémonie, histoire de coordonner tout ça et d’apporter mon aide dans ces douloureuses manifestations de la bêtise humaine.
Ce qui m’a permis de passer une nuit agitée sans plus réfléchir à vous, juste des images dans les moments plus calme, mais pas de terreur inopinée et sans raison, pas de grand questionnement. Ca m’a permis d’en rire et de reprendre un cours de vie normal de savoir au fond de moi que je t’aime et que c’est ainsi, que la distance n’y changera rien ; et surtout, que ni colère ni tristesse n’avanceront plus vite le cours du temps.
Parfois, le travail c’est pas si mal que ça lorsqu’il y en a.


J’avais ton carnet près du cœur ce soir, sache que je t’attends.


Immense.  

Posté par Pr Nofrulking à 03:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Et changement d'image.

Poster un commentaire